ECHECS : Les clubs gardent la parole Index du Forum

ECHECS : Les clubs gardent la parole
Site d'expression sur le fonctionnement de la FFE ( http://www.echecs.asso.fr/ )

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Compte rendu factuel de l'AG de la FFE

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ECHECS : Les clubs gardent la parole Index du Forum -> Les clubs gardent la parole. -> Les informations autrement que sur le site fédéral.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Juin 2013
Messages: 6

MessagePosté le: Mer 2 Avr - 20:17 (2014)    Sujet du message: Compte rendu factuel de l'AG de la FFE Répondre en citant

L'assemblée Générale de la Fédération s'est tenue sous la présidence de M. Diégo Salazar.

La réunion commence à 14h35.
Les chiffres clés en début de séance sont : 59 porteurs de voix, 867 voix pour 274 clubs représentés.
Ces chiffres sont donnés en cours de réunion par Aurélie Dacalor avant le vote du rapport moral.
posteriori, ce sont 60 porteurs de voix, 900 voix (46% des voix) pour 283 clubs représentés (31% des clubs).

Remerciements de Diégo Salazar pour souligner la forte participation.
Diégo Salazar souligne que c'est une belle saison avec un gros travail de fond.
Diégo Salazar est très attaché aux équipes participatives avec 160 bénévoles qui y travaillent.
L’Equipe de France a de bons résultats, retour de Marie Sébag et Etienne Bacrot.
De nouvelles ressources avec Bibaï Sport qui va trouver des sponsors, d'ailleurs de nombreux courriers ciblés partent toutes les semaines vers les entreprises.
La fédération est à l'écoute des clubs, comités départementaux et ligues.
Diégo Salazar remercie Laurent Vérat et les salariés pour leur travail au jour le jour.

Intervention d'Etienne Mensch pour souligner que le procès-verbal de l'an dernier n'a pas été approuvé à 14h45.
Etienne Mensch demande une mise au point sur la formation avec rajout d'un document que la secrétaire générale s'engage à publier.

Vote:
- 871 pour et 29 abstentions

PV de l'AG élective :
Vote:
- 844 pour, 32 abstentions et 24 contre

Reprise du rapport moral à 14h55.
Jean-Baptiste Mullon pose des questions sur la FIDE avec l'engagement pris par la Fédération sur l'un des 2 candidats et sur le financement du Grand Prix Fide à Paris.
Diégo Salazar répond, qu'il n'y a pas eu de cadeau et que les relations s'améliorent avec différentes associations échiquéennes, la Fide bien entendu mais aussi la Ligue Ile de France.
Laurent Vérat précise que l'organisation du Grand Prix était prévue de longue date, et ceci bien avant l'élection de Diégo Salazar.
Débat entre Diégo Salazar et Jean-Baptiste Mullon sur la stratégie à tenir.
Intervention de Laurent Fressinet pour préciser à quel moment la Fédération prendra une décision.
Etienne Mensch évoque le partenariat avec Europe Echecs, en précisant que c'est une bonne idée mais les moyens humains n'ont pas été mis en place.
Etienne Mensch refait l'historique du cahier fédéral (4 pages dans Europe Echecs).
Diégo Salazar est d'accord avec Etienne Mensch sur la zone de jeu que les partenaires n'ont pas réussi à faire vivre.
Diégo Salazar évoque les semaines thématiques.
Bachar Kouatly précise que ce partenariat a un coût pour Europe Echecs.
Intervention de Bachar Kouatly sur les championnats universitaires avec une mise en cause de la Ligue Franche-Comté, en particulier de son Président Olivier Minaud, au motif qu'Europe Echecs n'avait pas été sollicité.
Intervention de Stéphane Escafre. Il demande aux présidents de club s'ils pensent que jouer sur internet est la vocation de la FFE et des clubs.
Une discussion sur la licence numérique, les avis divergent avec en particulier Patrick Jouhannet et Philippe Blot.
Quels sont les objectifs de cette licence ? Le jeu sur internet ? On risque de tuer les relations humaines.
Olivier Minaud précise que les Championnats Universitaires étaient organisés par l'Université de Besançon et que la Ligue Franche-Comté n'était pas partie prenante. Olivier Minaud n'était présent que comme arbitre. Europe Echecs pouvait contacter l'université de Besançon s'il voulait être associé. 
Alain Saint-Arroman demande des précisions sur le choix d'une société pour la recherche de sponsor qui est du ressort du Président.
Un rappel sur le sponsor trouvé par Jean-Claude Moingt qui est BnpParibas
Sur ce point Diégo Salazar remercie Jean-Claude Moingt sur ce partenariat trouvé.
Diégo Salazar répond que la fédération se structure avec un professionnel du Marketing sportif (Bibaï Sport), l'idée étant de trouver 1 ou 2 sponsors du niveau de la BNP Paribas avant fin 2014.
Intervention de Laurent Vérat pour préciser qu'on ne peut pas vivre avec un réseau de partenaires et qu'il faut avoir une communication archi-structurée.

Vote du Bilan moral à 15h40:  
- 538 pour, 12 abstentions et 350 contre.

Présentation du rapport de la Direction Technique Nationale.
Intervention de Jean-Baptiste Mullon sur l'excellent choix des entraîneurs.

Vote:
- 876 pour et 24 abstentions.

Rapport sur la communication avec une nouvelle intervention de Jean-Baptiste Mullon sur l'image désastreuse de la fédération sur Facebook et sur Twitter.
Laurent Vérat précise que la personne engagée pour créer le site Facebook était en CDD de 4 mois et que la FFE n'a pas les moyens de la conserver.

Vote:
- 625 pour, 136 abstentions et 139 contre.

Présentation du rapport de la Direction Nationale de l'Arbitrage.
Stéphane Escafre fait la remarque que cette commission se déstructure et s'étonne qu'il n'en voit aucun membre à l'AG, chose jamais arrivée en ses 20 ans de présence.
Une remarque est faite sur l'organisation des examens.
Intervention d'Aurélie Dacalor, suivi d’un échange vif entre Stéphane Escafre et Aurélie Dacalor, sur le choix des arbitres qui auraient été désignés par le bureau en occultant la DNA.
Une remarque de Jean Bertrand : la Direction Nationale de l'Arbitrage est une commission interne de la Fédération.

Vote:
552 pour et 348 abstentions.

Ensuite un débat sur le secteur jeunes, début à 16h05.
Jean-Baptiste Mullon demande à apporter des corrections sur les places obtenues, sur le pôle espoirs avec l'aide à l’entraînement qui était par Pavel Tregubov.
Il s'étonne qu'il soit resté une trentaine d'heures de cours non dispensées et non proposées aux jeunes. Jordi Lopez lui répond que les jeunes n'ont rien demandé.
Jean-Baptiste Mullon est très critique sur ce secteur estimant que c'est la pagaille dans son organisation et lors des championnats internationaux.
Jean-Baptiste Mullon précise qu'il est pour une participation des joueurs autorisés à la condition que le staff suive.
Il manque également une tenue officielle de l'Equipe de France.
Un joueur, jeune majeur, a été abandonné à Dubaï parce qu'il avait oublié ses papiers.
Au final les résultats sont catastrophiques (la France est 61ème mondiale), il n'y a plus de cadre dans le secteur jeunes, aucune politique, aucun projet.
Diégo Salazar confirme que le secteur jeunes est très important, Vincent Riff et Jacques Mathis ont en charge ce secteur dès à présent.
Eric Prié confirme qu'il y a un gros problème en particulier avec une animation hors des préparations et les parties. Il confirme que la tenue devrait être obligatoire.
Diégo Salazar parle de projet fédéral avec l'élaboration d'un document.
De nombreuses interventions, Serge Weill, Corinne Bellaïche.
Didier Perrusset demande la parole et se la voit refusée, le président lui demandant de s'assoir.
Eric Prié donne un avis négatif sur le choix qui avait été fait avec Laurent Guidarelli, en remettant en cause ses qualités de sélectionneur.
Alain Saint-Arroman souligne la rupture dans l'égalité de traitement des jeunes qui participent aux championnats internationaux.
Echanges vifs entre Serge Weill et Alain Saint-Arroman.
Diégo Salazar précise que la Fédération n'a pas les moyens financiers et qu'on essaye d'avoir un esprit d'ouverture. Il demande qu'on les laisse travailler et qu'il n'y a eu que 2 problèmes chez les autorisés, ce qui n'est "pas grand chose".
Une proposition est faite par Alain Saint-Arroman sur une prise en charge identique.
Autre sujet évoqué dans le secteur jeunes, c'est le nombre de qualifiés de l’île de France aux championnats de France Jeunes.
André Rasneur précise qu'il avait apporté une réponse dans une commission, mais comme il n'y pas eu d'accord, celui-ci n'a pas été présenté à cette assemblée.
Robert Iasoni rappelle qu'il faut établir une règle sur les sélections jeunes.
Laurent Vérat ne peut pas laisser dire qu'il n'y a pas de règle.
Diégo Salazar veut mettre fin au débat dans ce secteur.
La Ligue Ile de France ne veut plus de plafond.

Vote:
369 pour, 96 abstentions et 435 contre.

C'est bien une première fois (à notre connaissance) qu'un rapport d'activité ne soit pas approuvé.

Après ces longs échanges, une pause de 17h10 à 17h30.

Reprise avec le secteur scolaire.
La première intervention est faite par Christian Bleuzen sur l'affiche "L'école sur l'Echiquier" dont les animations sont prévues au mois de juin. Diégo Salazar est surpris que l'affiche soit éditée par le CRDP de Rennes et non pas par la Fédération.
Des questions sur les compositions des équipes, pas d'informations sur les compétitions internationales scolaires.
Jordi Lopez précise que la Fédération n'est pas contactée sur ces championnats, et qu'il n'a aucun retour dans la plupart des cas. Les inscriptions se font directement auprès des organisateurs.

Vote:
619 pour, 241 abstentions et 40 contre.

Le rapport universitaire est ensuite présenté.
Serge Weill demande des précisions avec la Fédération Française du Sport Universitaire.
C'est la FFSU qui gère la compétition.

Vote:
876 pour et 24 abstentions.

Présentation du rapport de la Commission féminine par Jocelyne Wolfangel.
Une nouvelle intervention de Serge Weill sur les mesures d'accompagnement qui ont été mises en place suite à la suppression de la féminine obligatoire en nationale 3.
Jean-Baptiste Mullon souligne le fait que Jocelyne Wolfangel est la seule personne à présenter l'activité de son secteur de vive voix.

Un problème pendant cette assemblée générale, des porteurs de voix quittent la réunion en redistribuant leurs cartons à qui les veut bien.
Devant les protestations de certains, il est décidé que les cartons de ceux qui partent doivent être rendus au bureau.

Vote:
613 pour, 148 abstentions et 53 contre.

Présentation de la Commission Formation à 18h10
585 pour, 74 abstentions et 155 contre.

Départ d'Etienne Mensch et Stéphane Escafre de la réunion.

Pour le rapport médical, il est demandé de voter sur le choix d'un nouveau médecin fédéral, approuvé à l'unanimité (814 voix).

Suivi du vote sur le rapport médical.
766 pour et  48 abstentions.

Pas de présentation du rapport handicap, et à la question posée par Christian Bleuzen, pourquoi?
Diégo Salazar répond que ce n'est pas une commission statutaire, alors quid des commissions jeunes, scolaires, ....?
De même, pas de présentation du rapport disciplinaire, malgré la demande de Didier Perrusset dont le nom était cité et qui voulait s'exprimer, Didier Perrusset insiste pour que ce rapport de mission de service public soit débattu. Nouveau refus.

Il reste à présenter le rapport financier par Stéphane Reyraux.
Stéphane Reyraux précise les écarts et fait une remarque sur le fait qu'une ligue a une forte baisse de licenciés.
Jacques Lambert intervient vivement avec une forte critique que "ce n'est pas digne d'un vice-président".
Philippe Blot et d’autres intervenants font la proposition d'une lettre ouverte à Léo Battesti, parce que c'est de la Ligue Corse qu’il s'agit.
Sylvain Rivier demande des preuves.
Didier Perrusset demande des précisions sur la motion "Ligue Corse".
La diminution de 5000 licences en Corse entraîne une baisse du budget fédéral.
Bachar Kouatly demande qu'il n'y ait pas de procès et pas de lynchage, "c'est quelqu'un qui fait beaucoup de choses en Corse".
Jean-Baptiste Mullon regrette cet état de fait, mais demande si le bureau fédéral a fait ce qu'il fallait pour éviter cette situation.
On nous répond, qu'il n'y pas de dialogue.
Damien Jarry intervient sur le harcèlement médiatique fait par la Ligue Corse, en ajoutant que c'est lamentable
Philippe Blot renouvelle sa demande l'expression sur le déficit de licences en Corse, et précise que ce comportement est dangereux pour la Fédération.
Olivier Minaud demande alors pourquoi il y a 2800 scolaires qui ne sont pas licenciés dans le Lyonnais.
Laurent Fressinet demande que les relations s'apaisent entre la Fédération et la Ligue Corse, mais demande aussi pourquoi il y a fallu attendre 2 semaines pour qu'un affichage du Corsican Circuit soit fait sur le site fédéral?
Intervention de Christophe Leroy, il précise que ce n'est pas 2800, mais 8800 scolaires qui ne sont pas licenciés dans le Lyonnais, parce que cela à un coût (le chiffre donné semble exagéré)
Jacques Lambert se fâche et dit qu'il n'y aucune moralité au delà du manque à gagner pour la fédération.
Intervention de M. Etienne, Commissaire aux comptes en précisant que si le manque a gagner des licences Corse est important dans le budget, la FFE peut le mettre en annexe du rapport financier
Diégo Salazar décide que ce sera relaté dans le PV et que cela suffira.

Vers 19h00, intervention de Jean-Baptiste Mullon, sur le surcoût de 5000 Euros dans le déplacement des Jeunes aux championnats internationaux.
Laurent Vérat intervient pour apporter des précisions sur le loyer de 2900 Euros pour la location des locaux de la Fédération.
Alain Saint-Arroman demande des précisions sur les 2 contentieux en cours.
Laurent Vérat répond que le contentieux avec la ville de Pau (19000€), cela s'est régularisé, mais reste celui avec l'organisation des Championnats de France Jeunes à Saint-Paul 3 Châteaux (29000€). 

Intervention de M. Etienne.
Il a fait le contrôle sur 4 points.
Les procédures, le contrôle interne et les comptes sont parfaitement traités, cela donne satisfaction.
Il a des remarques à faire que les fonds propres de la Fédération ne sont pas satisfaisants, et que la fédération ne dispose que de 15 jours de réserve pour un budget de 1.8 M€ soit 150000 Euros de dépenses mensuelles en moyenne.
Il demande une reconstitution de fonds propres.
Il demande une situation comptable au 30 juin par le Comité Directeur pour éviter tout écart.
L'Expert Comptable est beaucoup plus pessimiste, et demande qu'il faut avoir le courage (décision politique) pour ne pas faire une action qui serait préjudiciable.
La situation au 30 juin n'est pas forcément la panacée.
La situation comptable est difficile.
Intervention de Didier Perrusset sur la rémunération de Diégo Salazar, sur les provisions pour risques vis à vis des procédures en cours, mais le temps étant compté, il se voit attribuer un temps de parole très court, dans une ambiance de fin de réunion.

Vote sur le rapport financier 2013.
478 pour, 189 abstentions et 31 contre.

Vote sur la convention spéciale (rémunération du Président).
652 pour et 46 abstentions 0 contre.

Vote sur le budget prévisionnel.
397 pour, 63 abstentions et 238 contre.

Désignation d'un Commissaire aux Comptes suppléant.
661 pour et 37 abstentions.

Les questions diverses sont posées à 20h00.
Discussion sur le Championnat de France des malvoyants: Philippe Blot se plaint d'avoir été averti une fois que le championnat a été acté alors qu'il est président de la ligue où il est organisé.
Un diplôme en compétition jeunes (N3)
La question sur l'éviction de Sylvain Rivier est posée par Alain Saint-Arroman.
Diégo Salazar répond que l'équipe fédérale fait appel aux bonnes volontés, mais dans de le cas de Sylvain Rivier, il a manqué à son devoir de réserve parce qu’il avait un contrat avec la Fédération, et que son contrat court jusqu'au 31 août.
Alain Saint-Arroman demande également les prérogatives de la DNCG  (Direction Nationale de Contrôle de Gestion).
Laurent Vérat précise que la DNCG n'a pas les moyens de coercition.
Jean-Baptiste Mullon demande qu'un calendrier sur le choix du candidat soutenu par la Fédération soit fait.
Diégo Salazar précise qu'une discussion sera faite au Comité Directeur au mois de Juin, mais la décision finale sera prise par le bureau fédéral.
Diégo Salazar confirme qu'il n'a pris aucun engagement.

Fin de la réunion à 20h30.


Christian Bleuzen, Olivier Minaud, Laurent Nouhaud, Alain Saint Arroman, 


Dernière édition par Admin le Jeu 3 Avr - 17:20 (2014); édité 2 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 2 Avr - 20:17 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Jean-Luc FEIT S00830
Rédacteurs

Hors ligne

Inscrit le: 27 Fév 2014
Messages: 1
Localisation: Bordeaux

MessagePosté le: Jeu 3 Avr - 15:51 (2014)    Sujet du message: Compte rendu factuel de l'AG de la FFE Répondre en citant

bonjour
tout d'abord un grand merci pour ce compte rendu complet et rapide  Confused
quelques remarques en vrac :
une ag un jour d'élections ???? bizarre, vous avez dit bizarre ? est-ce vraiment le meilleur moyen de faire se déplacer la foule ? Crying or Very sad
si j'ai bien compris, seuls les grands pontes du bureau national ont pu s'exprimer ? belle leçon de démocratie (heureusement que des voix se sont élevées pour rappeler quelques vérités ou poser quelques questions simples mais visiblement oh combien dérangeantes ) Mr. Green
quid de tous ces secteurs qui "n'existent" déjà plus - handicap, arbitrage, etc ... j'en connais qui vont être bien content !!! Evil or Very Mad
le million, le million, ....
à bientôt
J-Luc


Revenir en haut
Saint-Arroman Alain K0110
Rédacteurs

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juil 2013
Messages: 15

MessagePosté le: Jeu 3 Avr - 19:09 (2014)    Sujet du message: Compte rendu factuel de l'AG de la FFE Répondre en citant

Un des évènements marquants de cette AG aura été le rejet du rapport sur les jeunes par une très nette majorité.
Les griefs sont tellement nombreux qu'on serait en peine de tous les recenser ; Jean Baptiste Mullon s'y est efforcé sans même être vraiment contredit sur la plupart des points qu'il a abordés.
On pourrait ajouter au compte rendu qu'on ne sait pas qui est directeur des jeunes (y en a-t-il un?) et qu'il n'y a pas de commission jeunes.

Bref, on l'aura compris, pas de politique jeunes, pas de lignes directrices, pas de réflexion, pas de responsables en charge des dossiers, alors que le secteur des jeunes a toujours été le plus cohérent et le plus fédérateur au sein de la FFE

Le rejet du rapport sur les jeunes appelle plusieurs remarques :
  1. un rapport rejeté, c'est un première, en tout cas depuis une éternité.
  2. plus stupéfiant : 2 membres du bureau fédéral se sont abstenus !!
    Disons les choses clairement : dans un tel cadre, cela équivaut de fait à défier publiquement son président.
  3. la ligue Ile de France a voté contre ce rapport faisant basculer ipso-facto la majorité de l'AG.
    Une leçon, et aussi sans doute une première que beaucoup auront à méditer.
    C'est un précédent que l'avenir de la FFE puisse dépendre d'une seule ligue, soit 3 ou 4 personnes dans le cadre d'une AG.



Revenir en haut
Perrusset Didier U00406
Rédacteurs

Hors ligne

Inscrit le: 29 Sep 2013
Messages: 7
Localisation: Ile de France

MessagePosté le: Ven 4 Avr - 11:09 (2014)    Sujet du message: Compte rendu factuel de l'AG de la FFE Répondre en citant

Bonjour,

Je remercie les auteurs de ce compte rendu synthétique, mais fidèle du déroulement de notre AG.

Je précise, en toute humilité et modestie, ayant assisté ou participé à des dizaines d'Assemblées Générales depuis 30 ans, soit comme dirigeant d'associations, soit comme membre, soit comme conseiller ou assureur d'associations n'avoir jamais, de toute mon expérience personnelle et professionnelle, assisté à une telle réunion ou :

1- on ne propose pas aux voix les demandes de votes (mise aux voix de résolutions);
2- on ne débat pas et on refuse les questions sur le rapport disciplinaire (commission disciplinaire OBLIGATOIRE cf Code du Sport);
3- on refuse de donner la parole à des participants souhaitant s'exprimer, (qu'ils aient déjà eu ou non cette parole);
4- on ne donne pas la parole, ou bien en la limitant, à des membres présents (souveraineté et liberté d'expression des membres réunis).

Je dis juste à tous les lecteurs, afin d'être clair net et précis,  que l'assemblée générale étant le lieu essentiel du débat démocratique, la police des débats dont est titulaire, en effet,  le Président d'une assemblée ne l'autorise en aucune manière ou circonstance à prohiber, interdire, limiter,  restreindre ou circonscrire, sauf abus manifeste, les débats, les  interventions, les questions et autres propositions de votes à soumettre aux associés.


De même, tant que l'ordre du jour complet n'est pas terminé, même si l'horaire prévu n'est pas respecté, on ne peut déclarer l'assemblée terminée. (Généralité, c'est valable pour les Comités Directeurs... en théorie).


Pour les mêmes raisons  : Chaque intervenant à le droit légitime de pouvoir demander que les propos tenus soient consignés au Procès-Verbal de l'assemblée, sans dénaturation.

PUBLIE POUR SIMPLE INFORMATION ET ECLAIRAGE (les sources documentaires et juridiques sont nombreuses et unanimes sur ces sujets)

Didier Perrusset

Bien à vous tous
_________________
La vérité n'est qu'une notion relative, pour autant les FAITS sont immuables et têtus.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:32 (2017)    Sujet du message: Compte rendu factuel de l'AG de la FFE

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ECHECS : Les clubs gardent la parole Index du Forum -> Les clubs gardent la parole. -> Les informations autrement que sur le site fédéral. Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com