ECHECS : Les clubs gardent la parole Index du Forum

ECHECS : Les clubs gardent la parole
Site d'expression sur le fonctionnement de la FFE ( http://www.echecs.asso.fr/ )

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Pour le développement des féminines dans nos clubs

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ECHECS : Les clubs gardent la parole Index du Forum -> Les clubs gardent la parole. -> Commentaires sur les promesses et leur réalisation.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Nouhaud Laurent R16273
Rédacteurs

Hors ligne

Inscrit le: 25 Juin 2013
Messages: 95
Localisation: Carquefou

MessagePosté le: Lun 23 Sep - 17:10 (2013)    Sujet du message: Pour le développement des féminines dans nos clubs Répondre en citant

Pour le développement des féminines dans nos clubs :
suppression immédiate de l’obligation d’une féminine en N III !


L’obligation de faire jouer une féminine en N III n’apporte rien au développement de la place des femmes dans notre discipline, bien au contraire !


Le Cercle d’Échecs de Nantes va aligner cette année en Départementale 2 une équipe exclusivement féminine composée de 4 joueuses adultes qui ont découvert les échecs voici un an tout juste. Très motivées par le cours d’initiation adultes qu’elles suivent avec assiduité, elles se lancent dans la compétition au tout premier niveau. Il n’est pas question pour nous de leur imposer des matchs en N III, d’une part parce qu’il y a 2 rondes de plus, le samedi en plus jour où elles ont des charges famille, d’autre part parce que le niveau est complètement inadapté et enfin parce que leur plaisir sera de se retrouver « entre copines » qui se rencontrent chaque semaine pour le cours et pour des déplacements relativement courts qui leur éviteront de rentrer à 11 h dans la nuit comme c’est parfois le cas en N III.


Comme les joueuses capables de jouer en N III (et désintéressées car la politique du club est de ne payer personne pour jouer) ne sont pas légion, nous risquons d’être très lourdement pénalisés financièrement et sportivement alors même que nous avons des résultats éloquents en matière de féminines, qui à ma connaissance ne sont pas si fréquents. Quel paradoxe !
Bien entendu, lorsqu’elles auront progressé, ce qui demandera un certain temps, ce sera avec plaisir que nous les intégrerons dans nos équipes supérieures, en N III pourquoi pas ? Nous n’aurons besoin d’aucune menace de sanction pour le faire.


Nous poursuivrons notre intégration de féminines, jeunes et moins jeunes, dans le respect de leur progression et de leurs obligations personnelles. Cela risque de nous coûter cher et c’est pourquoi nous demandons l’abrogation immédiate de cette obligation qui risque plutôt de décourager les joueuses que de les encourager (ou aussi de dissuader des équipes de N IV d’accepter la montée en N III).


Remarque au passage : on nous annonce une « consultation » des clubs sur cette question. D’une part quels seront les clubs consultés et comment ? Cela va prendre du temps et reporte de fait la décision à l’année prochaine. Dans ce cas nous demandons que les sanctions financières prévues ne soient pas appliquées cette saison dans l’attente d’une décision qui aurait déjà due être prise.


En effet, comme de nombreux présidents de clubs je crois, j’avais interrogé sur cette question les deux candidats. M. Salazar ne pouvait donc pas ignorer ce problème. Je lui avais aussi fait remarquer qu’une fédération comme la nôtre ne se dirige pas à coups de référendums mais qu’on attendait « un patron » capable de prendre des décisions. Il ne semble pas que ce soit le cas aujourd’hui, sur ce sujet comme sur bien d’autres.


Nantes le 23 septembre 2013
Le président du C.E.N.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 23 Sep - 17:10 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Saint-Arroman Alain K0110
Rédacteurs

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juil 2013
Messages: 15

MessagePosté le: Lun 23 Sep - 20:17 (2013)    Sujet du message: Pour le développement des féminines dans nos clubs Répondre en citant

L'obligation d'avoir un échiquier féminin a été créée il y a un peu plus de 15 ans et étendue jusqu'à la Nationale 3. Le président de la FFE était JC Loubatière
L'objectif consistait principalement à obliger les clubs à faire des efforts en direction du public féminin, donc de former des joueuses.
Mesure volontariste s'il en est, l'impact réel n'a jamais été quantifié ni même sérieusement évalué.
 
Aujourd'hui, on voit clairement que les effets pervers ont complètement noyé cette mesure.
Mis devant le fait accompli, les clubs de N1 (Top 12 aujourd'hui) et de N2 (N1 aujourd'hui) se sont immédiatement lancés dans une course au mercenariat en attirant et en payant de bonnes joueuses déjà formées dans d'autres pays, notamment d'Europe de l'est.
La FFE a alors décidé que l'échiquier féminin serait une française
Certaines d'entre elles se sont installées en France et ont acquis la nationalité française.
Tant mieux pour elles, mais ce n'était absolument pas le but recherché par la FFE
 
Si on prend les joueuses licenciées FFE seniors qui ont plus de 2200, que voit-on aujourd'hui ?
Seulement 5 joueuses (cinq !) ont été formées dans les écoles d'échecs des clubs de la FFE (Sebag, Milliet, Guichard, Benmesbah, Congiu)
Et encore, 3 d'entre elles ont commencé à jouer avant que cette mesure ne soit décidée (Sebag, Milliet, Guichard)
Si l'échiquier féminin avait pour but de former des joueuses, en 15 ans, 2 joueuses à + 2200 ont été concernées !
 
Aucun chiffre ne pourrait mieux montrer l'énormité d'un tel échec dans une politique volontariste !!
 
De plus, concernant les clubs de N3, tout le monde connaît ce "marché de l'échiquier féminin" qui agite l'inter-saison.
Les petits clubs qui arrivent à se hisser en N3 sont devant des situations impossibles et se trouvent dans l'obligation de démarcher des joueuses pour ne pas être pénalisés.
Beaucoup de clubs de N2 (voire N1) le font également.
Des jeunes joueuses (et aussi des moins jeunes) qui ont parfois 1500 se font payer la licence, mais aussi parfois quelques dizaines d'euros la partie.
Tout cela est profondément absurde et surtout hypocrite, car personne, de peur de passer pour "politiquement incorrect", n'ose clairement demander la fin de l'obligation d'avoir un échiquier féminin dans les interclubs.
 
On pourrait aussi faire le recensement des joueuses qui, dégoûtées par la pression de leur club se sont retirées des Echecs : interdiction pour elles de ne pas pouvoir faire tel ou tel match, contrairement à un homme.
 
Aujourd'hui, un questionnaire est envoyé à tous les clubs concernant les échecs féminins, mais la question de l'échiquier féminin en interclubs n'est même pas clairement posée.
Au lieu de çà, des circonlocutions compliquées, des questions périphériques et indirectes pour ne pas poser la seule vraie question qui intéresse les clubs : voulez-vous oui ou non conserver l'obligation d'un échiquier féminin dans les interclubs ?
 
L'hypocrisie autour de la question de l'échiquier féminin en interclubs a encore de beaux jours à vivre !


Revenir en haut
Jean-Marie Terrien A10327
Rédacteurs

Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2013
Messages: 7
Localisation: Nantes

MessagePosté le: Lun 23 Sep - 21:04 (2013)    Sujet du message: Pour le développement des féminines dans nos clubs Répondre en citant

Personne n'ose demander la fin de l'obligation...? Si au moins le Cercle d'échecs de Nantes ! Ce qui m'a valu une belle algarade avec notre président. Bien d'accord avec vous sur tous les points. JM Terrien CEN

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Minaud Olivier A50178
Rédacteurs

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juil 2013
Messages: 29

MessagePosté le: Mar 24 Sep - 17:42 (2013)    Sujet du message: Pour le développement des féminines dans nos clubs Répondre en citant

La féminine en NIII, et dans les divisions supérieures, est un sujet récurrent.
 
 
Pour ceux qui viennent aux AG de la FFE, ou lors de réunions informelles réunies lors des championnats de France, ce sujet fait toujours débat, vif et passionné, avec à chaque fois des arguments légitimes pour les partisans de son maintien ou de son abrogation.
 
 
J’ai longtemps fait partie des partisans de la féminine en NIII, je ne vais pas développer les arguments des pro-féminines, tout le monde les connait…
 
 
Puis, en discutant avec les principales intéressées : la fameuse féminine obligatoire en NIII, mon opinion a radicalement changé.
 
 
Quel bilan de 15 ans de féminines obligatoires :
-          Le niveau des féminines n’a guère progressé ces dernières années (voir l’article d’Alain ci-dessus)
-          Le nombre élevé de féminines licenciées est essentiellement dû aux jeunes filles (cadettes/minimettes et moins) et en licence B,

-          Le mercenariat de nombreuse féminines est une réalité, même pour les plus jeunes et avec des elos faibles.
 
 
On pourrait penser (c’était mon cas) que ce n’était que temporaire et qu’une saine régulation naturelle allait lisser ces désagréments.
 
 
Cependant, avons-nous seulement demandé à nos féminines leurs souhaits ?
-          Sont-elles aussi demandeuses de jouer en NIII, voire plus, si elles estiment que leur niveau n’est pas en adéquation avec la division, et de ses coéquipiers masculins?
-          Veulent-elles être la joueuse obligatoire qui est là par défaut, à la place d’un joueur masculin, plus fort qui ne jouera donc pas?
-          Veulent-elles être rémunérées, directement ou indirectement, pour perdre régulièrement leur parties, pendant que le reste de l’équipe joue régulièrement, et gagne tout aussi régulièrement, ou tout au moins avec un score supérieur?
-          Quelle image renvoyez-vous, vis-à-vis de ces féminines ?
 
 
Mais surtout, Messieurs, vous êtes vous demandé si elles veulent seulement jouer avec vous ? 
-     Si elles veulent se déplacer avec vous ? 
-     Si elles veulent subir vos discussions de « mecs » pendant l’aller et le retour dans une voiture bondée ? 
 
 
Nous voulons jouer avec une équipe dite de copains, alors pourquoi les féminines n’auraient pas ce droit, tout légitime ?
 
 
Pour une féminine qui reste en compétition par équipe, combien renoncent à la compétition, pour toutes ces raisons ?
 
 

Répondons honnêtement et objectivement à toutes ces questions et SEULEMENT APRES nous pourrons sereinement discuter de la place des féminines, non pas en NIII, mais dans les Echecs !
 
 
Olivier Minaud (un mec  Wink )


Revenir en haut
Perrusset Didier U00406
Rédacteurs

Hors ligne

Inscrit le: 29 Sep 2013
Messages: 7
Localisation: Ile de France

MessagePosté le: Lun 30 Sep - 08:43 (2013)    Sujet du message: et si... Répondre en citant

Bonjour,

Un arrêt des cours de justice Européenne à rappellé à la FRANCE il y a quelques mois déjà que la parité Hommes/Femmes devait être assurée et garantie dans tous les domaines.

Le domaine sportif n'y échappe pas puisque, pour la représentation aux instances dirigeantes des fédérations sportives, la parité des femmes doit y être assurée.

Pourtant cette mesure semble anticonstitutionelle pour deux raisons, 1- la disposition n'est issue que d'un simple décret et non d'une loi et 2- l'accès à parité des Hommes eux-mêmes ne semble pas prévu
(pour faire simple).

On en voudra pour démonstration que le législateur a été saisi pour que le Code du Sport soit modifié en ce sens. CQFD.

Donc la parité Hommes/Femmes, ou Femmes/Hommes est un principe affirmé et jugé au plus haut niveau européen comme s'imposant à la Nation. C'est donc applicable de plein droit, pour tous.

Dès lors comment faire avancer en 2013 le débat, restreint et historique en effet, de la féminine obligatoire ou pas en NIII à la vue de cette décision de justice souveraine

Question absurde si une équipe est composée de "n"  femmes, un homme sera-t-il obligatoire en NIII ?

Autre question absurde, dans les Opens peut on à bon droit OBLIGER une féminine à jouer avec des Hommes ou à tout le moins concourir pout tel ou tel classment "sexiste" ou les prix féminins sont parfaitement inégalitaires Vs ceux des Hommes ?

Le sujet n'est pas que "mec" ou autre mais bien plus compliqué qu'il n'y parait en réalité, peu importe qui fume ou pas, conduit ou pas, boit de la bière ou pas.... à un cerveau de cortex principal de gauche ou de droite et autres propos "neurologiques" ou de niveau de QI entendus ici et là régulièrement.

Les mentalités sont parfois difficiles à faire évoluer, surtout chez les latins, mais d'un autre côté la FFE est la seule fédération sportive agréée qui permet à des femmes de concourir DIRECTEMENT contre des hommes, dans un sport... Echecs que certains ne voient pas du reste comme sport "activité Physique et Sportive" (autre débat).

... Mais le monde du sport n'échappe pas au monde du droit, il n'y a qu'à regarder tous les arrêts célèbres rendus concernant des sportifs ou des clubs sportifs en Europe.

Bonne journée

Didier Perrusset
_________________
La vérité n'est qu'une notion relative, pour autant les FAITS sont immuables et têtus.


Dernière édition par Perrusset Didier U00406 le Ven 4 Oct - 08:11 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
Savary Karinne
Rédacteurs

Hors ligne

Inscrit le: 26 Sep 2013
Messages: 8
Localisation: France

MessagePosté le: Lun 30 Sep - 10:45 (2013)    Sujet du message: Midi à chaque porte ? Répondre en citant

Convictions, arguments personnels, arguments de droit, approche approximative ou étayée du sujet, idées reçues, petits clubs ou gros clubs,  expériences vécues, aspect financier... En réalité personne n'a 100% raison ou 100% tort. Ce problème, si s'en est un, abordé depuis des années à la FFE que je connais depuis mi 90's n'est pas prêt de voir ses débats définitivement éteints.

Qui s'intérresse aux arrêts de la Cour de Justice européenne ou à la neurologie et ses avancées pour ce thème ? 00,001% de la Population quelques soient bien fondés les arguments juridiques ou médicaux-scientifiques produits.

Une question m'interpelle : demande-t-on l'avis des 1ères concernées ou des parents pour les jeunes filles (Toutes et pas que des forts ELOS) d'abord et avant tout ?
_________________
Pour tout ce qui est contre et contre ce qui est pour, par principe.


Revenir en haut
Saint-Arroman Alain K0110
Rédacteurs

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juil 2013
Messages: 15

MessagePosté le: Lun 11 Nov - 17:40 (2013)    Sujet du message: Pour le développement des féminines dans nos clubs Répondre en citant

Le comité directeur de la FFE a voté ce week-end la fin de l'obligation pour les clubs d'avoir un échiquier féminin dans leurs équipes de Nationale 3.
Cette décision s'appliquera dès la saison prochaine 2014/2015.
Enfin pourrait-on dire !
 
Il était difficile de trouver une mesure volontariste (ou de discrimination positive si on préfère) qui soit un tel échec, voir les arguments développés plus haut.
Cette décision est à mettre au crédit de l'actuel comité directeur (même s'il semble que Battesti était prêt lui aussi a revenir dessus), et fera sans doute l'objet d'un grand consensus.
Cela n'empêchera aucunement les joueuses de jouer : elles le feront pour le plaisir, et non par obligation.
Finies les pressions psychologiques ("il faut que tu joues, sinon on va se prendre moins 1 !") terminé le "marché de l'échiquier féminin" de l'inter-saison, fini le vadrouillage de club en club au gré des demandes, fini ce ridicule mercenariat à quelques dizaines d'euros chez les purs amateurs qui jouent en N3.
Les joueuses qui ont 1500 ou 1600, au lieu de jouer contre des joueuses à 1500 ou 1600 en N3 joueront contre des joueurs ou des joueuses à 1500 ou 1600 en N4 ou en régionales.
 
Restera à abolir l'échiquier féminin en Nationale 2.
Cela a mis 10 ans pour la N3, espérons que ce sera un peu moins !


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:32 (2017)    Sujet du message: Pour le développement des féminines dans nos clubs

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ECHECS : Les clubs gardent la parole Index du Forum -> Les clubs gardent la parole. -> Commentaires sur les promesses et leur réalisation. Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com