ECHECS : Les clubs gardent la parole Index du Forum

ECHECS : Les clubs gardent la parole
Site d'expression sur le fonctionnement de la FFE ( http://www.echecs.asso.fr/ )

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Article du 24 janvier 2013 qui n'avait sa place sur le site de la FFE.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ECHECS : Les clubs gardent la parole Index du Forum -> Les clubs gardent la parole. -> Institutionnel.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Gilbert Legrand A06420
Rédacteurs

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2013
Messages: 21

MessagePosté le: Mar 5 Nov - 16:51 (2013)    Sujet du message: Article du 24 janvier 2013 qui n'avait sa place sur le site de la FFE. Répondre en citant

 
Libération de Florence Cassez, licenciée au club d'Annemasse
 La jeune femme est, à l'heure où nous écrivons ces lignes, dans le vol qui la ramène depuis le Mexique chez les siens.C'est un immense soulagement pour sa famille et pour tous ses amis. Et plus particulièrement tous les sociétaires de son club d'Echecs d'Annemasse. On pense en particulier à Charles Lalieu, le président du club d'Annemasse, qui l'a toujours soutenue dès les premiers jours de son calvaire.Voici le récit de ce formidable soutien développé par son président de club dès son arrestation... Libre !C'est une histoire assez extraordinaire. Comme on en voit peu. Et elle fait tellement honneur à la famille échiquéenne qu'il nous semblait impossible, en ce jour si particulier, de ne pas vous la faire partager. Pour être parfaitement honnête avec vous, peu d'entre nous savaient que Florence Cassez avait un lien avec le jeu d'échecs, et plus particulièrement avec un homme, Charles Lalieu.Le Président du club d'Annemasse aime les échecs passionnément. Et il aime notamment les échecs féminins. Son club compte d'ailleurs suffisamment de joueuses de haut niveau pour aligner une équipe 100% féminine en interclubs ! Comme tout citoyen, Charles s'intéresse aussi à l'actualité. Et cette actualité le conduit à s'intéresser il y a quelques années au cas Florence Cassez. Charles se prend rapidement de passion pour cette affaire. Grâce à Internet et au livre que la jeune femme rédige depuis sa prison mexicaine, il se forge une solide opinion personnelle : Florence est innocente. Il prend contact avec ses parents, Charlotte et Bernard. Il prend contact avec elle et l'assure de son soutien. Mieux, il veut faire savoir cette évidence à tous. A son échelle et avec ses moyens mais il ne supporte plus l'idée de ne pas y contribuer.Il fait partie de la Ligue des Droits de l'Homme. Un ami en est le président départemental : ils décident alors tous les deux de se lancer dans la bataille. Ils vont remuer ciel et terre pour y parvenir. Korchnoi, figure légendaire de la dissidence et du combat contre l'arbitraire, est une connaissance de Charles Lalieu. Le vieux champion, dont le fils a été détenu dans les geôles soviétiques, est sensible au combat de Florence qui refuse son transfèrement en France en échange d'aveux. Elle est combattive comme Viktor le terrible et continue de crier son innocence. L'ancien vice-champion du monde d'échecs, en dépit de son âge, donne symboliquement une simultanée le 5 juin 2010 contre 30 personnes, dont Florence. Sa chaise reste vide bien évidemment. Mais le geste est fort. Il restera toujours au club d'Annemasse une chaise pour celle que ses parents attendent désespérément.Pour continuer le combat, Charles Lalieu aimerait s'adresser à la communauté échiquéenne, convaincre les personnes une à une. Mais son club n'a pas vocation à servir de tribune à quelque cause que ce soit…sauf si Florence est licenciée au club ! Convaincue par cette idée, la maman de Florence signe l'autorisation à Charles Lalieu de prendre à sa fille une licence au club d'échecs d'Annemasse. Elle n'a jamais fait de compétition certes, mais elle sait jouer. Et tout soutien est bon à prendre. Désormais, Charles Lalieu peut parler de Florence dans ses tournois et il ne s'en prive pas.Infatigable et résolu, l'organisateur du TOP12 les 15-16-17 février prochains pensait même aligner Florence dans son équipe. Peu importe qu'elle ne soit pas là et soit forfait. Peu importe les prix et les titres. L'important étant de continuer à entretenir la flamme. Jusqu'à hier soir et l'annonce de la libération de la jeune femme. Cet immense soulagement, fêté comme il se doit par Charles, ne saurait le détourner d'une idée fixe : rencontrer enfin Florence et lui faire l'honneur de la laisser jouer le premier coup de la première partie du TOP12 à Annemasse en février prochain. C'est tout le bonheur qu'on souhaite à ce grand monsieur. 
 
 
J'ai revu récemment la photographie de cette personne sur la page d'accueil d'Orange et cela m'a rappelé un article qui était paru en janvier 2013, sur le site fédéral. Loin de moi l'idée de formuler une opinion sur cette affaire par contre je peux donner la mienne pour sa présence sur la vitrine de la FFE, à mon grand regret (il n'y avait pas le forum...) je n'avais pu en faire part à l'époque, il n'est jamais trop tard !
  
Dans son intervention, monsieur Lalieu rappelle lui-même que "son club n'a pas vocation à servir de tribune à quelque cause que ce soit", il a donc licencié cette femme pour impliquer abusivement les échecs dans cette histoire, "Elle n'a jamais fait de compétition certes... " 
 
Je ne suis pas d'accord quand il est affirmé "C'est une histoire assez extraordinaire. Comme on en voit peu. Et elle fait tellement honneur à la famille échiquéenne..." qui peut revendiquer l'autorité morale indispensable pour parler au nom de la famille des échecs ?
 
Si le club d'Annemasse déroge au principe fondamental qu'il n'a pas "vocation à servir de tribune à quelque cause que ce soit" que dire de la fédération française qui en fait une publicité admirative et cautionne un détournement évident de notre vie associative ?

Pour ma part, je ne suis pas tombé dans "l'emballement médiatique" qui fait tant tort à nos sociétés et j'ai été choqué qu'une fédération "Loi 1901" dévie ainsi des activités pour lesquelles elle a été créée.
 
Je suis allé consulter aujourd'hui, 5 novembre 2013, la liste des licencié(e)s du club d'Annemasse, plus de trace de Florence Cassez...

J'aimerais bien savoir quel dirigeant de la FFE de l'époque est responsable de cela et surtout qui a pu écrire un tel article !
 
http://fr.wikipedia.org/wiki/Florence_Cassez
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 



Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 5 Nov - 16:51 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ECHECS : Les clubs gardent la parole Index du Forum -> Les clubs gardent la parole. -> Institutionnel. Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com